PROGRAMME NUTRITIONNEL MINCEUR 4 EN 1
COMMENT ÇA MARCHE ?
EXAMEN

Avant de traiter, il faut diagnostiquer, il n'y a pas photo, et pour cela, il faut évaluer la composition corporelle de chaque individu.

Via le dispositif médical Z1-Métrix, on évalue :

 

  • Masse grasse

  • Masse maigre

  • Masse musculaire

  • Contenu minéral osseux (calcium, vitamine D)

  • Niveau d'hydratation 

  • La rétention d'eau

  • Taux de sodium, potassium, de protéines

  • La créatininurie des 24h

SUIVI NUTRITIONNEL

 

Une fois qu'on aurait déterminé l'origine de

cet excès de poids ( à partir de l'examen ) :

  • Liée à un  excès de masse grasse 

  • Où un excès d'eau " Rétention d'eau " 

  • Où alors les deux combinés 

 

La prise en charge nutritionnelle, peut alors démarrer en 2 Etapes.

Durant la première étape, vous allez retrouver un poids de forme qui concorde avec votre morphologie, taille, âge, dépenses et besoins énergétiques, et surtout l'acquisition d'une hygiène alimentaire. Alors que la seconde étape, finalise votre apprentissage de la gestion du poids.

MIEUX MANGER

Votre mode de vie change, votre alimentation doit-elle changer aussi ?

Vous aimez faire un bon repas et vous pensez que ce n'est pas conciliable avec les préoccupations liées à la santé ?

Vous n'avez jamais particulièrement fait attention à votre alimentation, mais vous vous demandez aujourd'hui s'il faut changer vos habitudes alimentaires pour rester en forme dans les années à venir ?

Concilier plaisir et santé, c'est tout à fait possible ! Il n'y a pas de bons ou de mauvais aliments, et aucun n'est interdit.

Certains sont à privilégier et d'autres à limiter, mais chaque famille d'aliments a sa place dans votre menu.

ALLERGIES ALIMENTAIRES

L'allergie alimentaire est considérée comme une forme spécifique d'intolérance alimentaire. Celle-ci se manifeste par une activation du système immunitaire, aboutissant à la libération d'anticorps. Les anticorps libérés entraînent à leur tour la libération d'autres molécules responsables des symptômes sous forme de manifestations immédiates ( ex : problèmes respiratoires ) ou des manifestations retardées (actions cutanées par exemple )

 

Toutefois, une réaction dite secondaire à l'absorption d'un aliment n'est pas forcément conséquente à une allergie alimentaire, mais résulte le plus souvent d'une intoxication alimentaire, d'une aversion pour un aliment ou d'une intolérance à un ou plusieurs ingrédients.

Autre chose, l'allergie alimentaire peut se déclencher non seulement par l'ingestion alimentaire, mais aussi par inhalation ou contact avec la peau avec des molécules issues de produits alimentaires par aérotransportation.

TROUBLES DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE 

Dans la boulimie comme dans l'anorexie, la peur de prendre du poids est au premier plan des préoccupations.

L'anorexie mentale repose sur l'association de 5 critères :

 

  1. Une perte de poids de plus de 15% par rapport au poids initial ;

  2. Un trouble évident du comportement alimentaire ;

  3. L'absence de toute pathologie organique ou psychiatrique autre ;

  4. Une apparition de la pathologie avant l'âge de 25 ans ;

  5. La peur intense de prendre du poids ou de devenir obèse.

 

Il faut ajouter à ces critères classiques l'existence d' au moins deux autres signes parmi les suivants :

 

  • Aménorrhée ( absence de cycle pendant 3 mois si les cycles étaient auparavant réguliers, autrement pendant 6 mois );

  • Lanugo ( hyperpilosité dorsale ou thoracique ) ;

  • Bradycardie ;

  • Hypothermie ;

  • Hyperactivité physique ;

  • Vomissement ;

  • Episodes boulimiques ;

  • Hypertrophie parotidienne chez les vomisseuses.

 

Tous ces symptômes passent malheureusement souvent inaperçus, car ils sont cachés par la patiente. Ils sont par ailleurs trop souvent banalisés par l'entourage.

 

Perturbations biologiques :

Une anémie ferriprive, et une hypokaliémie sont symptomatiques des vomissements fréquents; une créatinine perturbée atteste de fonte musculaire ; une augmentation des transaminases signe un début de cytolyse ; enfin des troubles hydroélectrolytiques peuvent entraîner une tachyarythmie ventriculaire parfois létale.

Une crise de boulimie répond aux deux caractéristiques suivantes :

 

  1. Absorption, en une période de temps limitée ( ex : moins de 2h ), une quantité de nourriture largement supérieure à ce que la plupart des gens absorberaient en une période de temps similaire et dans les mêmes circonstances ;

  2. Sentiment d'une perte de contrôler le comportement alimentaire pendant la crise ( ex : sentiment de ne pas pouvoir contrôler ce que l'on mange ou la quantité que l'on mange ).

La boulimie, se définit dans le cadre d'un manuel de diagnostique comme :

 

  • Suervenue récurrente de crises de boulimie  " binge eating ";

  • Comportements compensatoires inappropriés et récurrents visant à prévenir la prise de poids, tel que vomissements provoqués, emploi abusif de laxatifs, diurétiques, lavements ou autres médicaments, jeûne, exercice physique excessif ;

  • Les crises de boulimie et les comportements compensatoires inappropriés surviennent tous deux, en moyenne au moins deux fois par semaine pendant trois mois ;

  • L'estime de soi est influencée de manière excessive par le poids et la forme corporelle ;

 

La boulimie peut demeurer méconnue et se révéler seulement par des complications :

 

  • Désordres métaboliques engendrés par la prise de laxatifs ou par des vomissements. L'hypokaliémie souvent associée à une alcalose hypochlorémique peut engendrer des troubles du rythme. La prise de laxatifs entraîne plus spécifiquement hypomagnésémie et   hypophosphatémie ; 

  • Des lésions dentaires, des ulcérations gingivales ou un accroissement de volume des glandes parotides ;

  • Autres complications digestives : gastrite, oesophagite, reflux ;

  • Les troubles boulimiques sont également associés à une hypofertilité et une perturbation des cycles menstruels.

MINCIR ET STABILISER

 

Etape 1

Un Programme Nutritionnel Minceur avec Suivi Hebdomadaire :

  1. Retrouver le poids de forme

  2. Améliorer les paramètres biologiques 

  3. Un suivi hebdomadaire, pour bien gérer la perte de poids

  4. Des examens de contrôle, chaque semaine, tout au long du suivi, afin de veiller à l'amélioration des constantes biologiques, et assurer une perte de poids saine ( la perte de la masse grasse et /ou la rétention d'eau, l'amélioration de la masse musculaire).

 

Etape 2

Un Programme Nutritionnel Stabilisant :

Primordial pour maintenir définitivement votre poids de forme atteint lors de l'Etape 1, et finaliser le suivi.

ALIMENTATION ENFANTS/ ADO

L'alimentation des enfants, doit être particulièrement surveillée et adaptée, afin que la croissance se poursuive harmonieusement.

 

Une prise en charge nutritionnelle est nécessaire, pour aider enfant et parents à lutter contre les pertes actuelles de repères nutritionnels, dues en particulier à l'évolution du mode de vie des enfants ( repas hors foyer fréquents, sédentarité, désintérêt pour l'équilibre alimentaire, le développement à outrance des produits de l'industrie agroalimentaire, ... )

 

Il est également, primordial que cette prise en charge soit individualisée, tenant compte de tous les paramètres propres à chacun, tels que l'âge, l'activité quotidienne, les habitudes familiales, la personnalité de chaque enfant, le goût, ... Ceci, dans le but de leur transmettre de bonnes habitudes alimentaires, qu'ils pourront appliquer tout au long de leur vie.

NUTRITION / PATHOLOGIES 

Diabète, goutte et l'hyperuricémie, cholestérolémie, triglycéridémie, hypertension artérielle, néphropathie, reflux gastro-oesophagien, maladies de l'estomac, du foie et de la vésicle biliaire,

colopathies ( constipation, diarrhée ).

 

Pour chaque pathologie, le régime doit être équilibré, rigoureux, large, appétissant, mais sans écart.

REGIME POUR SPORTIFS

Les sportifs ayant une activité physique intense, suivant un régime permettant le maintien d'une masse grasse faible, sont exposés à des perturbations hormonales

( baisse de la testostéronémie, carence  œstrogénique, pouvant être délétère

( troubles du cycle, perte de masse osseuse chez la femme ).

Ces troubles sont en rapport avec la restriction calorique et non avec le stress de l'exercice.

 

De ce fait, il est nécessaire quel'alimentation du sportif ne diffère guère de celle de tout le monde.

Elle doit être aussi variée, équilibrée, ingérée au moment adéquat, en veillant à compenser les pertes en eau et en sels minéraux par l'hydratation adaptée à l'effort physique.

  • Instagram centre minceur trocadero
  • Facebook centre minceur trocadero
  • Twitter centre minceur trocadero

© CENTRE MINCEUR TROCADERO -  NUTRITIONNISTE RIME MALAK

  • insta centre minceur Trocadero
  • Facebook centre minceur trocadero
  • Twitter centre minceur trocadero